mardi 9 avril 2013

Alexandre-Gabriel DECAMPS


Alexandre-Gabriel Decamps, né à Paris le 3 mars 1803 et mort à Fontainebleau le 22 août 1860, est un peintre français qui peignit de nombreuses scènes de la vie turque.
Danseurs albaniens
Garçons sortant de l'école
Marchand turc fumant dans sa boutique


Devant la mosquée
Femme en robe orientale


Singe peintre
La patrouille
Porte drapeau turc
Ecole turque


La caravane

Paysage de désert


Léon GEILLE de Saint-Léger


Léon-Marie-Casimir Geille dit Léon Geille de Saint-Léger, né le 6 décembre 1863 (ou 64) à Alger, est un peintre et dessinateur orientaliste français,
Ses oeuvres sont exposées au musée des Beaux-arts d'Alger et de Constantine.

Benjamin CONSTANT


Jean-Joseph Constant dit Benjamin-Constant, né le 10 juin 1845 à Paris où il est mort le 26 mai 1902, est un peintre orientaliste et graveur français.
Il fut influencé par Eugène Delacroix et lors de ses voyages en Espagne en 1870 puis au Maroc en 1872 en compagnie du peintre Georges Clairin il se lance dans la peinture orientaliste.
Nuits arabes


La garde du chef

La danse du foulard

Scène du harem
Femmes du harem


L'impératrice Théodora au Colisée


Femme arabe
Garde du palais avec deux léopards


Entrée de Mahomet II dans constantinople
Maroc

Terrasse au Maroc

Léon BELLY


Léon Adolphe Auguste Belly, né à Saint-Omer le 18 avril 1827 et mort à Paris le 24 mars 1877, est un peintre orientaliste français.
En 1850, lors d'une mission scientifique au Moyen-Orient il se lança dans la peinture orientaliste.

Le Nil

Les pèlerin vers la Mecque

A l'ombre de Shubra

Jean Jules Antoine LECOMTE DU NOUY


Jean Jules Antoine Lecomte Du Nouy, né le 10 juin 1842 à Paris et mort dans la même ville le 19 février 1923, est un sculpteur et peintre orientaliste français.
Le tombeau de la Vierge
Récitation du Livre


Fumeur d'opium

Henri REGNAULT


Henri Regnault, peintre orientaliste français, né le 31 octobre 1843 à Paris, mort le 19 janvier 1871, à la bataille de Buzenval, près de Rueil-Malmaison.
Il témoigna de dons précoces aussi bien en sculpture qu'en peinture. Il voyagea en Espagne puis séjourna en 1869 au Maroc d'où il rapporta des scènes colorées.

Patio à Tanger

Exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade, 1870, (Musée d'Orsay)

Adam STYKA


 
Peintre orientaliste d'origine polonaise né en 1890 et mort en 1970. Il est le fils du peintre Jan Styka et frère de Tadé. 
A Paris, il étudie à l'atelier de Fernand Cormon aux Beaux-Arts. Il expose au Salon à partir de 1911. 
Il voyage en Afrique du nord (Algérie, Tunisie,  Maroc, Sahara) puis au moyen orient et en Égypte
Au point d'eau par Adam STYKA
Au point d'eau
A partir de 1914 il expose au Salon des Orientalistes des paysages lumineux et des scènes de couples, et des scènes rurales. Après la guerre, il émigre aux États-Unis pour s’intéresse aux chevaux et à la dure vie de l'Ouest.